X

Bienvenue sur le site officiel du Champagne

En visitant ce site, je certifie avoir l’âge légal pour la consommation d’alcool dans mon pays de résidence

MENU FERMER

showsearch
Il n'est Champagne que de la Champagne
  • facebook
  • twitter
  • instagram
  • youtube
  • wechat
  • rss

De la vigne au vin

<

Les cépages et la vigne

>

Sélection massale et clonale

L'un des fondements de la qualité des vins de Champagne est l’amélioration de leurs cépages. Au début du siècle, le vignoble était encore planté d’une grande quantité de cépages différents.

La recherche pour une optimisation de la qualité

Dès le début du XXe, des recherches sur les plants les plus qualitatifs ont sélectionné trois cépages - Pinot noir, Chardonnay et Meunier -, dignes d’entrer dans la composition des vins de Champagne, pour leurs qualités optimales :

  • équilibre particulier sucre/acidité s’harmonisant avec l’effervescence,
  • richesse et subtilité du goût,
  • bonne capacité de prise de mousse.

La sélection massale

D’une manière générale, chaque vigneron tente de sélectionner des plants “ idéaux ”. Un plant idéal est d’abord un plant qui donnera toute satisfaction sur un plan sanitaire en produisant des raisins beaux et sains.

C’est ensuite un plant qui apportera un grand plaisir gustatif. Le terme consacré pour cette opération est la sélection massale. Elle consiste à repérer les pieds portant les meilleurs fruits, à les prendre et à les replanter.

La sélection clonale

La méthode a été encore améliorée dans le but d’une meilleure protection sanitaire : c’est la sélection clonale.

En 1960, les Champenois ont créé un Observatoire de plants de vignes, sur un terroir vierge d’antériorité viticole et donc de virus. Une collection de cépages sains et qualitatifs a été élaborée à partir de l’analyse scientifique et permanente de l’évolution des milliers de références prélevées dans le vignoble et plantées au début de la recherche.

L'origine de cette démarche qualitative

Depuis la crise phylloxérique (fin XIXe/début XXe siècle), les porte-greffes sont issus du croisement entre des cépages français et américains. Ils sont sélectionnés pour la meilleure adéquation possible avec le terroir et le cépage. 

  • Le 41B, qui s’adapte à toutes les situations notamment sur sols crayeux, demeure le plus utilisé en Champagne (81% des surfaces plantées). 
  • Le SO4 est davantage adapté aux sols moyennement calcaires
  • Le 3309C est préférable sur sols peu calcaires.

Après plusieurs décennies de travaux de sélection, environ 50 clones des trois cépages champenois ont été agréés. Ils sont prémultipliés par le Comité Champagne, lequel assure aussi la distribution des greffons certifiés.

Le vignoble champenois est l’un des seuls à s’être doté d’un organisme de recherche fondamentale et appliquée, qui fut fondé à l'origine par l’AVC (Association Viticole Champenoise).

  • porttorrent.com