MENU FERMER

showsearch
Il n'est Champagne que de la Champagne
  • facebook
  • twitter
  • instagram
  • youtube
  • linkedin
  • wechat
  • rss

Communiqués de presse

>

Champagne : premier bilan de la vendange 2016

Entre record de pluviosité, déficit d’insolation, gelées de printemps, orages de grêle, forte pression mildiou et phénomènes d’échaudage, l’année viticole champenoise n’a pas été de tout repos.

Les conditions de cette campagne difficile ont amputé le volume disponible à la vendange d’au moins 30%. Elles sont aussi cause d’une extrême hétérogénéité de maturité entre cépages, entre secteurs et entre parcelles qui a nécessité une adaptation fine du circuit de cueillette ; un véritable défi pour les vignerons et maisons de Champagne qui doivent gérer les quelque 100 000 travailleurs saisonniers que requiert une récolte obligatoirement manuelle.

Le début de la vendange était fixé au 10 septembre pour les communes les plus précoces et au 27 septembre pour les plus tardives. Elle a pris fin la première semaine d’octobre. Elle s’est déroulée par un temps presque estival à l’exception de quelques jours de pluie qui ont eu un effet très positif sur le poids des grappes. Ce qui permet de revoir les prévisions de rendement agronomique moyen à la hausse, un peu au-dessus de 8 000 kg/ha.

Le recours à la réserve interprofessionnelle, qui oblige à mettre des vins clairs de côté les bonnes années, permettra aux vignerons et maisons de compléter ce rendement pour assurer le renouvellement des stocks à hauteur d’une année normale, autour de 316 millions de bouteilles.
Grâce aux bonnes conditions de maturation, les grappes étaient en excellent état sanitaire. Le degré moyen devrait se situer autour de 10 %vol et l’acidité totale autour de 8 gH2SO4/L. Même si la prudence reste de mise à ce stade, beaucoup soulignent les beaux équilibres acide/sucre et la qualité aromatique des moûts.

Contact :
Comité Champagne
Thibaut Le Mailloux
03.26.51.19.30
envoyer un message 

Bienvenue
sur le site officiel du Champagne

Pour visiter notre site, vous devez être en âge de consommer de l’alcool selon la législation en vigueur dans votre lieu de résidence. S’il n’existe pas de législation à cet égard, vous devez être âgé de 21 ans minimum.

Avez-vous l’âge légal requis ?

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération

En continuant sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour faciliter votre navigation et à des fins statistiques - En savoir plus