X

Bienvenue sur le site officiel du Champagne

En visitant ce site, je certifie avoir l’âge légal pour la consommation d’alcool dans mon pays de résidence

MENU FERMER

showsearch
Il n'est Champagne que de la Champagne
  • facebook
  • twitter
  • pinterest
  • youtube
  • google+
  • wechat
  • rss

Viticulture durable

C’est probablement l’enjeu majeur de l’humanité pour les années et décennies à venir. En effet, tous les scientifiques sont aujourd’hui unanimes : les émissions de gaz à effet de serre (GES) liées aux activités humaines sont responsables des changements climatiques et de graves conséquences, tant écologiques que sanitaires, économiques ou géopolitiques sont à craindre si l’humanité ne divise pas rapidement par deux ses émissions, ce qui suppose une réduction par quatre dans les pays industrialisés comme le nôtre.

Cet objectif du facteur 4 (réduction de 75 %) est inscrit dans la loi française depuis 2005 et a été intégré dans la loi Grenelle 2.

La Champagne n’a toutefois pas attendu ces dispositifs législatifs pour se mettre en mouvement : le bilan carbone de toute la filière a été réalisé en 2003 et un plan d'actions a été lancé dans la foulée dans un objectif de solidarité avec les générations futures.

Le plan climat de la Champagne

Le plan carbone de la Champagne comporte aujourd’hui cinq axes majeurs, 16 programmes de recherche et développement et une cinquantaine d’actions déjà réalisées, en cours ou programmées. Les principaux axes et programmes sont les suivants :

Axe 1/Viticulture et oenologie :

  • maîtriser les consommations énergétiques des tracteurs,
  • réduire les émissions de protoxyde d’azote des sols viticoles (engrais azotés),
  • réduire l’impact de la lutte antigel,
  • mettre en œuvre un plan biomasse.
  • promouvoir la viticulture biologique et la viticulture durable,
  • optimiser les procédés œnologiques et économiser l’énergie dans les procédés d’élaboration
  • développer et accompagner les initiatives écologiques dans les établissements vinicoles.

Axe 2/Transports :

  • réduire l’impact des déplacements de personnes (trajets quotidiens domicile-travail, déplacements professionnels, déplacements de visiteurs et oenotourisme),
  • privilégier des modes de transport moins polluants pour les frets amont et aval.

Axe 3/Bâtiments :

  • réduire les consommations énergétiques et améliorer la qualité thermique des bâtiments,
  • développer les énergies renouvelables,
  • promouvoir la construction durable.

Axe 4/Achat responsable de biens et services :

  • soutenir et promouvoir une politique d’achat responsable de biens et services présentant une plus faible empreinte écologique ou climatique,
  • maîtriser en particulier les impacts des emballages à l’expédition des vins de Champagne (bouteilles, packaging),
  • substituer progressivement les intrants et fournitures dont les constituants sont d’origine fossile par des produits dits « biosourcés », c’est-à-dire provenant des agro-ressources (programme Anaxagore).

Axe 5/ Actions transversales :

  • créer un calculateur carbone spécifique de la filière Champagne et mettre cet outil à disposition de l’ensemble des producteur sur une interface de type extranet,
  • sensibiliser les professionnels et les accompagner dans leur diagnostic et dans l’élaboration de leur propre plan d’action.

Les objectifs sont désormais définis :

  • atteindre le facteur 4 au plus tard en 2050 et si possible le facteur 5 (80% de réduction)
  • réduire les émissions de la Champagne de 25 % entre 2003 et 2020.

Ces travaux commencent à porter leur fruits puisque l'intensité carbone de l'ensemble de la filière Champagne a été réduite de 15% entre 2003 et 2010.

Viticulture durable en Champagne

voir la vidéo