Paysage de Champagne

La Champagne au Patrimoine Mondial de l'UNESCO

 Un patrimoine exceptionnel - Un patrimoine exceptionnel  Un patrimoine exceptionnel - Un patrimoine exceptionnel

Coteaux, Maisons et Caves de Champagne

La reconnaissance d’un patrimoine exceptionnel

Le 4 juillet 2015, après huit années d’un travail de longue haleine, c’est la consécration : les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne entrent au patrimoine mondial de l’UNESCO. Les 21 représentants des États-parties reconnaissent à l’unanimité la Valeur Universelle Exceptionnelle, à l’occasion de la 39ème session du Comité du patrimoine mondial, qui se tient à Bonn en Allemagne. Dans l’hémicycle comme dans les rues des villes champenoises, c’est l’explosion de joie. C’est un moment historique pour la région, comme pour la France entière. Il porte la reconnaissance de ce patrimoine unique à échelle planétaire. 

« Vous n'imaginez pas la fierté et la joie ressentie. C'est une récompense collective pour tous les vignerons. Cette inscription consacre notre appellation et grave dans le roc des tables de l’UNESCO, notre histoire de vigneron au sein de la grande famille Champagne »

Pascal Férat ancien Président du Syndicat Général des Vignerons

des “paysages culturels” uniques

Les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne, des “paysages culturels” uniques

Les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne sont inscrits au patrimoine mondial dans la catégorie des “Paysages culturels évolutifs vivants”. Cette catégorie, créée en 1922, désigne un ouvrage combiné de l’Homme et de la Nature. Elle dépasse donc la simple échelle du monument ou site, et met en lumière la façon dont une activité humaine peut faire naître de nouveaux paysages et une culture particulière. 

Les Coteaux, Maisons et Caves de Champagne sont ainsi les paysages culturels qui ont donné naissance au vin de Champagne. Par cette inscription, on reconnaît donc aussi l’ensemble du travail de production, d’élaboration et de diffusion du vin de Champagne. Trois sites témoins ont été choisis pour porter la candidature : les Coteaux historiques à Mareuil-sur-Aÿ, la colline Saint-Nicaise à Reims et l’avenue de Champagne à Épernay. À ces sites viennent s’ajouter les 319 communes de l’aire de production AOC Champagne.

Vignes en Champagne

« Merci à ces Hommes bâtisseurs d’un patrimoine unique avec ses paysages agricoles, ses caves et ses maisons. Des Hommes qui ont permis la mondialisation du Champagne, symbole de réconciliation et de fête. Ils nous ont légué un patrimoine exceptionnel qui vient aujourd’hui d’être reconnu »

Jean-Marie Barillère ancien Président de l’Union des Maisons de Champagne

Mais qu'y a-t-il de si particulier, dans ces Coteaux, Maisons et Caves champenois ?

Un voyage au cœur de ce patrimoine unique et exceptionnel !

Paysage de Champagne

Un patrimoine vivant et évolutif

L’inscription des Coteaux, Maisons et Caves de Champagne au patrimoine mondial, consacre l’ensemble des terres, du climat, des paysages, des pratiques, du savoir-faire et tout ce qui fait qu'il n’est Champagne que de la Champagne, unique et inimitable. En cela, elle est bien plus que la reconnaissance d’un bien vitivinicole classique : elle met en avant toute une organisation territoriale et sociale de la Champagne autour de l’élaboration de ses vins d’exception, qui a bouleversé l’histoire de la région et bien au-delà. Ce patrimoine est un patrimoine vivant, dont les contours, les enjeux et l’histoire continuent de s’écrire jour après jour, année après année. 

Découvrir le site

Les coteaux

Il ne s’agit pas là d’un paysage viticole classique. Ce qui le rend différent, c’est son histoire : la montée en puissance, dès la fin du XVIIIème siècle, d’un mode de production original qui a imprimé le paysage et donné naissance au Champagne. Ce vin mondialement connu, symbole de fête et de célébration.  

Le vignoble - dont les coteaux historiques sont la parfaite illustration - est le point de départ de l’élaboration des vins de Champagne. Les coteaux de Cumières à Mareuil-sur-Aÿ sont le berceau historique et symbolique du Champagne, sur les bords de la Marne, la rivière qui traverse le département éponyme.

Ces coteaux présentent par ailleurs des caractéristiques propres au vignoble champenois : omniprésence de la craie, disposition et configuration des villages, étagement ordonné de l’occupation du sol et monoculture. Un écrin de nature magnifique, où il fait bon se promener à pied ou à vélo, pour profiter du chant des oiseaux et de points de vue magnifiques depuis le sommet des coteaux.  

« Embellir nos régions, nos entrées de villes et villages, nos rues, … reste important et prioritaire pour valoriser ce patrimoine unique. La mise en valeur et l’harmonisation de nos sites et des régions du Champagne nous permettront de rayonner ensemble dans le monde entier. »

Pierre-Emmanuel TAITTINGER Président de l’Association viticole champenoise en 2015

Les Maisons de Champagne

Les Maisons de Champagne incarnent l’alliance de la production et du négoce, en regroupant autour des voies de communication (routes, canaux, voies ferrées), des outils de production et de représentation. Ces majestueuses demeures feront la joie des amateurs d'architecture tout autant que de verdure, étant entourées de parcs et de jardins absolument ravissants. Elles sont aussi de hauts lieux de culture, offrant une autre manière de découvrir la Champagne à travers de nombreuses expositions artistiques.

Les caves champenoises

Le mode d’élaboration particulier du Champagne, comprenant notamment une deuxième fermentation en bouteille, a demandé de penser toute une organisation de l’activité et de l’espace. Il a fallu développer un réseau conséquent de caves, pour pouvoir y accueillir les précieuses bouteilles.

Pour cela, les Champenois ont notamment eu la bonne idée de réutiliser d’anciennes carrières souterraines d’extraction de craie, les crayères. Entre elles, d’importants réseaux de galeries ont été aménagés pour y entreposer et élever les vins à plusieurs mètres sous terre.  On en compte environ 370 en Champagne, qui couvrent 25 km sous la colline Saint-Nicaise à Reims. Il y aussi 110 km de caves sous l’Avenue de Champagne à Épernay et près de 10 km sous les coteaux historiques. Une tentative de mesure de l’intégralité du réseau a bien été amorcée, mais a dû être abandonnée devant l’ampleur de la tâche !  

En pénétrant dans ces crayères, on est immédiatement saisi par la fraîcheur et l’humidité ambiante, qui offrent des conditions idéales tout au long de l’année pour les vins de Champagne, c’est-à-dire environ 10-12°C, avec une hygrométrie de 90 à 100%. On est aussi immanquablement subjugué par ces majestueux édifices et l’ampleur de ces galeries où s’étendent des bouteilles entreposées à perte de vue. 

Coteaux, Maisons, Caves de Champagne - Patrimoine mondial
Coteaux, Maisons, Caves de Champagne - Patrimoine mondial