X

Bienvenue sur le site officiel du Champagne

En visitant ce site, je certifie avoir l’âge légal pour la consommation d’alcool dans mon pays de résidence

MENU FERMER

showsearch
Il n'est Champagne que de la Champagne
  • facebook
  • twitter
  • instagram
  • youtube
  • wechat
  • rss

Le Comité Champagne

Qui sommes-nous ?

>

Histoire interprofessionnelle de la Champagne - Chronologie

L’organisation champenoise n’a pas été créée en une seule fois. Elle est l’aboutissement d’une longue suite d’essais de rapprochement entre les vignerons et les maisons de Champagne.

Des situations difficiles ou des problèmes communs à résoudre ont fourni autant d’occasions de créer et de resserrer les liens qui sont devenus de plus en plus stables au fil des années.

1845-1940 : les prémices de l’interprofession

1845 A la demande d’un groupe de maisons, la Cour de cassation (France) interdit l’utilisation du nom "Champagne" pour désigner un vin mousseux.

1882 Création du Syndicat du commerce des vins de Champagne (devenu ensuite l’Union des maisons de Champagne).

1890 Premières rencontres de vignerons et de maisons pour discuter du prix du raisin. Des syndicats viticoles sont constitués dans plusieurs communes.

1898 Création de l’Association viticole champenoise.

1904 Création de la Fédération des syndicats viticoles de la Champagne (devenue ensuite le Syndicat général des vignerons de la Champagne). 

1908 Délimitation administrative du vignoble. 

1911 Première réunion interprofessionnelle pour définir une échelle des crus et discuter du prix du raisin.

1919 Délimitation judiciaire du vignoble. 

1922 Création du Comité de propagande des vins de Champagne. 

1927 Délimitation législative du vignoble. 

1931 Création de la Commission de propagande et de défense du vin de Champagne.

1935 Fixation du prix du raisin et des premières règles d’organisation du marché. Définition des conditions de production de l’appellation Champagne. Création de la Commission spéciale de la Champagne.

1936 Un décret donne naissance à l’appellation d’origine contrôlée Champagne. 

1938 Premier blocage d’une partie de la récolte. 

1940 Création du Bureau national de répartition des vins de Champagne.

1941-1950 : guerre et renaissance

1941 Création du Comité interprofessionnel du vin de Champagne. Maurice Doyard et Robert-Jean de Vogüé deviennent présidents du CIVC.

1942 Mise en place de la répartition de la récolte disponible entre les acheteurs.

1944 René Chayoux devient co-président (représentant les maisons) du CIVC.

1945 Albert Dagonet devient co-président (représentant les vignerons) du CIVC. Le CIVC subventionne les pressoirs et les cuveries des coopératives. 1.500 vignerons expédient 140.000 bouteilles.

1946 Henri Macquart devient co-président (représentant les vignerons) du CIVC. Mise en place du certificat d’origine pour les exportations de Champagne. Création de la Commission technique viticole et œnologique (devenue Commission technique et environnement). 9 coopératives expédient 300.000 bouteilles de Champagne.

1947 Création de la Commission de propagande et d’information (devenue Commission communication et appellation Champagne).

1949 Première campagne interprofessionnelle de publicité en France. Attribution de primes pour les plantations nouvelles.

1950 Les expéditions de Champagne atteignent 32 millions de bouteilles. 10.500 hectares de vignes sont en production. 98 maisons expédient 30 millions de bouteilles.

1951-1960 : construction des fondations

1951 Inauguration des locaux du Comité interprofessionnel du vin de Champagne.

1952 Réglementation du millésime.

1953 Ouverture du circuit touristique "La Route du Champagne". Mise en place de cours d’œnologie pour les vignerons et les maisons.

1954 Création d’un bureau du Champagne aux Etats-Unis d’Amérique.

1955 Campagne interprofessionnelle de communication en France "Il n’est Champagne que de la Champagne".

1956 Christian Heidsieck devient co-président (représentant les maisons) du CIVC. Première participation du Champagne au Festival international du cinéma à Cannes.

1957 Installation d’une antenne technique et environnement dans la Côte des Bar.

1958 Ouverture du Pavillon du Champagne à l’Exposition universelle de Bruxelles.

1959 Premier contrat interprofessionnel pour l’organisation du marché. Le prix du raisin est indexé (28 %) sur le prix moyen de vente du Champagne par les maisons.

1960 Henri Geoffroy devient co-président (représentant les vignerons) du CIVC. Création de la Commission d’équipement du vignoble. Ouverture d’un bureau du Champagne en Allemagne, en Belgique et en Grande-Bretagne. La Cour d’appel de Londres interdit l’utilisation du nom "Champagne" pour désigner un vin mousseux espagnol.

1961-1970 : plantations et croissance économique

1961 Les expéditions de Champagne atteignent 50 millions de bouteilles. Installation d’un vignoble expérimental à Plumecoq.

1962 1.500 journalistes, sommeliers, élèves d’écoles hôtelières et autres visiteurs reçus au CIVC. 110 coopératives rassemblent 6.700 déclarants de récolte et 4.300 hectares.

1963 132 négociants-manipulants expédient 49 millions de bouteilles de Champagne. 

1964 Mise en œuvre d’un programme de sélection clonale. Les coopératives assurent le pressurage de 36 % de la récolte.

1965 550.000 visiteurs dans les caves de Champagne de Reims et d’Epernay. Campagne interprofessionnelle de publicité à la télévision française.

1966 Mise en œuvre d’un programme de plantations nouvelles : 3.600 hectares pendant 5 ans.

1967 François d’Aulan devient co-président (représentant les maisons) du CIVC. Second contrat interprofessionnel pour l’organisation du marché.

1968 Ouverture d’un bureau du Champagne en Suisse.

1969 Ouverture d’un bureau du Champagne au Québec (Canada).

1970 Les expéditions de Champagne atteignent 100 millions de bouteilles. Le CIVC apporte son soutien permanent à l’Ordre des coteaux de Champagne.

1971-1980 : organisation du marché et rayonnement international

1971 Ouverture d’un bureau du Champagne en Australie et au Pays-Bas. Mise en œuvre d’un programme de plantations nouvelles : 4.300 hectares pendant 5 ans.

1972 L’exportation représente 32,5 % des expéditions de Champagne. Les vins millésimés représentent 16 % des exportations de Champagne. 2.850 vignerons expédient 32 millions de bouteilles de Champagne. 52 personnes travaillent dans les différents services du CIVC.

1973 Le CIVC subventionne les chemins viticoles et les aménagements hydrauliques.

1974 Jean-Michel Ducellier devient co-président (représentant les maisons) du CIVC. Création du prix "Champagne Award" en Australie. D’autres manifestations et évènements en faveur du Champagne sont progressivement suscités par tous les bureaux du Champagne dans le monde.

1975 Troisième contrat interprofessionnel pour l’organisation du marché. Arrêt des plantations nouvelles. Campagne interprofessionnelle de publicité en France "Le Champagne, rien ne peut le remplacer".

1976 Ouverture d’un bureau du Champagne en Italie. 24 coopératives expédient 9 millions de bouteilles de Champagne.

1978 Marc Brugnon devient co-président (représentant les vignerons) du CIVC. Quatrième contrat interprofessionnel pour l’organisation du marché.

1979 La coopération rassemble 62 % des déclarants de récolte et 48 % de leur superficie.

1980 Mise en œuvre d’un programme de plantations nouvelles : 5.000 hectares pendant 10 ans.

1981-1990 : consolidation et renforcement des activités interprofessionnelles

1981 Ouverture d’un bureau du Champagne au Venezuela. Construction d’un bâtiment pour les laboratoires et la cuverie expérimentale du CIVC (aile droite).

1982 Ouverture d’un bureau du Champagne dans l’Ontario (Canada). 70 personnes travaillent dans les différents services du CIVC.

1984 Cinquième contrat interprofessionnel pour l’organisation du marché. Le Tribunal de grande instance de Paris interdit l’utilisation du nom "Champagne" pour désigner une cigarette.

1985 4.600 vignerons expédient 49,4 millions de bouteilles de Champagne et 36 coopératives expédient 12,2 millions de bouteilles de Champagne. Le Champagne représente 12,4 % de la production de vins mousseux dans le monde (25 % en 1975 et 33 % en 1960).

1986 Les expéditions de Champagne atteignent 200 millions de bouteilles.

1987 Ouverture d’un bureau du Champagne en Espagne. La Cour fédérale d’Allemagne interdit la publicité "Le Champagne des eaux minérales". Définition d’une charte de qualité pour la culture de la vigne et l’élaboration du Champagne. Construction d’un bâtiment pour plusieurs services du CIVC (aile gauche).

1988 Mécénat en faveur de la rénovation du carillon et de l’horloge astronomique de la cathédrale de Reims.

1989 Le vignoble en production atteint 27.100 hectares. La Chine interdit l’utilisation du nom "Champagne" pour désigner les vins mousseux. L’exportation représente 37 % des expéditions de Champagne. 116 vignerons sont devenus négociants-manipulants depuis 1975.

1990 Les contrats particuliers succèdent au contrat interprofessionnel dans le cadre d’une nouvelle organisation du marché. Le prix indicatif remplace le prix obligatoire et la répartition de la récolte disponible est abandonnée. Lancement du programme de zonage des terroirs champenois. La Cour d'appel de Nouvelle-Zélande interdit l’utilisation du nom "Champagne" pour désigner un vin mousseux australien.

1991-2000 : un nouvel élan qualitatif

1991 Lancement d’un programme d’actions pour une viticulture respectueuse de l’environnement. 265 négociants-manipulants expédient 140,8 millions de bouteilles de Champagne.

1992 Le rendement au pressurage est fixé à 160 kilos de raisins pour 102 litres de moût. Implantation d’un vignoble expérimental à Essoyes.

1993 Mise en œuvre du cahier des charges pour l’agrément des centres de pressurage. La Cour d’appel de Paris interdit l’utilisation du nom "Champagne" pour désigner un parfum et la Cour d’appel de Londres interdit l’utilisation du nom "Champagne" pour désigner un jus de fruit effervescent.

1994 Yves Bénard (représentant les maisons) et Philippe Feneuil (représentant les vignerons) deviennent co-présidents du CIVC. Début de la campagne de communication sur la diversité des vins de Champagne (corps, cœur, esprit, âme). La mention "méthode champenoise" pour désigner des vins mousseux est interdite par l’Union européenne. Reconnaissance des interprofessions par l’Union européenne. Arrêt des plantations nouvelles (jusqu’en 1998).

1995 Le ministère de l’économie, des finances et du budget confie au CIVC la gestion du casier viticole informatisé. Le CIVC met en place un régime simplifié d’adhésion à Adelphe pour le recyclage des bouteilles et des emballages.

1996 Le vignoble en production atteint 30.700 hectares.

1997 Ouverture d’un Bureau du Champagne au Japon. Le CIVC interdit l’épandage dans les vignes des composts urbains et des gadoues. Amélioration du dispositif de mise en réserve d’une partie des récoltes. La durée minimum de vieillissement des vins en bouteilles est portée de 12 à 15 mois (dont 12 mois au minimum avant le dégorgement).

1998 Création de la Commission suivi aval de la qualité. 12.600 marques de Champagne (dont 3.000 marques appartenant à des acheteurs) sont immatriculées par le CIVC.

1999 Les expéditions de Champagne atteignent 327 millions de bouteilles (mais tombent à 253 millions de bouteilles en 2000). La mise en réserve d’une partie des récoltes est autorisée par l’Union européenne. Construction de l’Institut technique de Champagne.

2000 Création de l’observatoire économique et du service environnement. Lancement du site internet www.champagne.fr

2001-2010 : développement durable et protection de l’appellation Champagne

2001 Lancement de la viticulture durable. Le CIVC subventionne la création d’aires de stockage des aignes et l’aménagement d’équipements collectifs pour améliorer la protection de l’environnement.

2002 Début d’un programme pluriannuel d’actions pour la reconnaissance de l’appellation Champagne aux Etats-Unis d’Amérique.

2003 La procédure de révision de la délimitation de la Champagne est engagée. Réalisation du bilan carbone de la filière Champagne. Lancement du site extranet www.champagne.fr/professionnels

2004 Patrick Le Brun devient co-président (représentant les vignerons) du CIVC. La Cour de cassation (France) interdit la marque "Royal bain de Champagne". Création du service protection de l’appellation Champagne.

2005 Lancement du concours européen "Les Ambassadeurs du Champagne". Mise en œuvre d’un plan d’action interprofessionnel pour la qualité de l’eau. 87 % des exportations de Champagne sont effectuées par les maisons. Les vins millésimés représentent 6,4 % des exportations de Champagne.

2006 Ouverture d’un bureau du Champagne en Chine. Saisie et destruction de faux Champagne dans plusieurs pays de l’Union européenne. Les expéditions de Champagne sont assurées par 270 négociants-manipulants (217,7 millions de bouteilles), 4.801 vignerons (74,6 millions de bouteilles) et 43 coopératives (29,4 millions de bouteilles). L’exportation représente 43,7 % des expéditions en volume et 50,9 % en valeur.

2007 Ghislain de Montgolfier devient co-président (représentant les maisons) du CIVC. Un nouveau dispositif de mise en réserve d’une partie des récoltes est mis en œuvre. Lancement de la candidature "Paysages du Champagne" auprès de l’Unesco pour une inscription sur la liste du Patrimoine mondial de l’humanité. Définition de programmes pluriannuels d’actions pour réduire les émissions de gaz à effet de serre.

2008 L’Union européenne élargit les compétences des interprofessions. 20.455 personnes physiques ou morales souscrivent une déclaration de récolte. 126 personnes travaillent dans les différents services du CIVC.

2009 Ouverture d’un bureau du Champagne en Inde. Création de la Commission économie et marchés. Un trafic important de faux Champagne est démantelé en Italie. La coopération rassemble 68 % des déclarants de récolte et 43 % de leur superficie. Participation du CIVC à la Chaire Unesco "culture et traditions du vin".

2010 Pascal Férat devient co-président (représentant les vignerons) du CIVC. Un décret fixe le cahier des charges de l’appellation Champagne. Lancement de la bouteille allégée et du programme Anaxogore. Ouverture d’un bureau du Champagne en Russie. Le Tribunal de La Haye interdit l’utilisation du nom "Champagne" pour désigner un shampooing. Le fabricant suisse des biscuits "Recettes de Champagne" renonce à l’utilisation de cette dénomination. L’Inde et plusieurs autres pays reconnaissent et protègent l’appellation Champagne.

depuis 2011

2011 La procédure de révision de l'aire parcellaire de la délimitation de la Champagne est engagée. Amélioration et consolidation du dispositif de mise en réserve d’une partie des récoltes. Ouverture d’un bureau du Champagne au Brésil. Le vignoble en production atteint 33.344 hectares. Dématérialisation du certificat d’origine et de la déclaration de récolte. Mécénat en faveur de la restauration de la Grande Rose de la cathédrale de Reims. Communication sur les réseaux sociaux.

2012 Extension des activités du Bureau du Champagne allemand vers l’Autriche et création d’un Bureau  du Champagne Benelux. Réalisation d’une étude stratégique sur l’avenir de la Champagne. Sortie d'un nouveau guide du Comité Champagne "Construction durable en Champagne"

2013 Jean-Marie Barillere (représentant des maisons) devient co-président du Comité Champagne. Première exposition vouée au Champagne au Musée des Beaux-Arts de Reims. Le téléfilm français "Le sang de la Vigne" consacre un épisode au Champagne.

2014 Lancement de la certification "Viticulture durable". Nouveau cadre juridique pour les contrats de ventes de raisins et moûts à compter de la vendange 2014 jusqu'à la vendange 2018. Lancement de la web série "Terre de Champagne"

2015 Vincent Perrin nommé à la direction du Comité Champagne. Les « Coteaux, Maisons et Caves de Champagne » sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Le Comité lance son premier programme e-learning Champagne Campus, le film 360°Champagne et relance le plan carbone.

2016 Maxime Toubart (représentant des vignerons) devient co-président du Comité Champagne. Un nouveau système européen pour les droits de plantations est mis en place. Chiffre d'affaires record pour les expéditions de Champagne. La région Champagne-Ardenne élargie et rebaptisée "Grand Est". Lancement d'un programme de "création variétale".

Interprofession

Maisons de Champagne

Interprofession

Vignerons de Champagne