Il n'est Champagne que de la Champagne

Vignerons & Maisons

Champagne et développement durable

Produire dans le plus grand respect de l’environnement est un devoir pour une appellation d’origine contrôlée de grande notoriété. Cette préoccupation, déjà ancienne, s’est renforcée depuis une quinzaine d’années et elle s’inscrit dans un objectif de développement durable de nos activités.

L’analyse environnementale de l’ensemble de la filière Champagne, réalisée au début des années 2000, a mis en évidence quatre enjeux majeurs :

  • la maîtrise des intrants et de leurs effets potentiels sur la santé et l’environnement,
  • la préservation et la mise en valeur des terroirs, de la biodiversité et des paysages,
  • la gestion responsable de l’eau, des effluents, des sous-produits et des déchets,
  • le défi énergétique et climatique.

Ces enjeux sont considérés comme prioritaires par la profession. Un système de management environnemental de "l’entreprise Champagne" s’inspirant des méthodes reconnues au niveau international a, par conséquent, été mis en place pour atteindre les objectifs fixés dans le cadre d’une politique environnementale établie à l'échelon interprofessionnel.

Une démarche d'amélioration continue

Le système est basé sur une démarche d’amélioration continue qui consiste à :

  • faire l’inventaire des points critiques et élaborer des plans d’action,
  • mettre en œuvre les mesures proposées,
  • mesurer et vérifier les progrès à l’aide d’indicateurs,
  • se fixer de nouveaux objectifs et faire ainsi tourner la roue du progrès.

"L'entreprise Champagne"

  • 34 000 hectares
  • 280 000 parcelles de vigne
  • 15 000 exploitants viticoles
  • 140 coopératives
  • 300 maisons
  • 15 000 salariés
  • 312 millions de bouteilles (2015)
  • 4,7 milliards d’euros de chiffre d’affaires (2015) dont 2,6 à l'export.

Des progrès collectifs

Dans ce schéma général, les progrès collectifs résultent de l’agrégation de 15 000 plans de progrès individuels réalisés potentiellement chez les vignerons et dans les maisons de Champagne, que ceux-ci soient engagés en viticulture durable (dans une démarche d’autoévaluation ou de certification) ou en viticulture biologique.

Des indicateurs permettent un suivi attentif des performances environnementales de « l’entreprise Champagne ». Ils montrent les progrès très sensibles enregistrés depuis une quinzaine d’années.